Nous sommes toujours à la recherche d’intervenants. Nous embauchons des personnes dynamiques, autonomes et possédant une grande capacité d’adaptation.  Ces 3 caractéristiques sont essentielles pour le travail à l’agence 4Vents. Nos intervenants sont assignés à des milieux diversifiés pour travailler auprès de plusieurs types de clientèles.

Consultez notre Foire aux questions et écrivez-nous.

 

Titres d’emplois recherchés et descriptions de tâches

(cliquez pour voir la description)

Description et tâches

L’agent d’intervention travaille en milieu de réadaptation pour les usagers en difficulté d’adaptation. Il effectue des rondes de sécurité dans l’établissement et assure le soutien, la surveillance, l’accompagnement et l’animation auprès des usagers qui lui sont référés. L’agent d’intervention accueille les usagers, les prend en charge en moment de crise, ou s’ils ont besoin d’une aide particulière. Il peut être appelé à appuyer les intervenants en assurant une présence. Il peut même intervenir physiquement lorsque la situation l’impose. L’agent d’intervention signale ses observations à l’aide de rapports significatifs à la poursuite de la réadaptation des usagers

Études et formation préalables

Il est nécessaire d’avoir complété 4 années de scolarité au niveau secondaire pour occuper un poste d’agent d’intervention.

Intérêts, aptitudes et types de personnalité nécessaires

  • Aimer travailler en contact avec le public
  • Aimer travailler en équipe avec des collègues ou d’autres professionnels
  • Avoir un bon sens de l’observation
  • Avoir une bonne résistance au stress
  • Avoir une facilité à communiquer et une capacité d’écoute
  • Faire preuve d’initiative et être autonome

Les tâches de l’agent de service social sont inspirées des tâches de l’agent d’intervention. L’agent de service social se distingue toutefois de son collègue parce qu’il offre des soins d’hygiène, en plus du soutien, de l’accompagnement et de l’animation auprès des usagers qui lui sont référés.

L’agent de service social signale également ses observations à l’aide de rapports significatifs à la poursuite de la réadaptation des usagers.

Personne qui accueille, surveille, assure la protection et voit aux besoins des usagers pendant le quart de nuit. Elle signale les anomalies aux personnes responsables, elle peut remplir des rapports sur demande et faire des tâches ménagères lorsque l’établissement le demande. Elle intervient lors de situation d’urgence dans le cadre de ses fonctions.

Les travailleurs sociaux aident les personnes, les couples, les familles, les groupes, les collectivités et les organismes à acquérir les compétences et les ressources dont ils ont besoin pour améliorer leur fonctionnement en société, et ils offrent des services de counseling, de thérapie et de référence à d’autres services de soutien social.

Les travailleurs sociaux comblent également d’autres besoins de la société en matière de chômage, de racisme et de pauvreté. Ils travaillent dans des centres hospitaliers, des conseils et commissions scolaires, des organismes de services sociaux, des services de protection de l’enfance, des établissements correctionnels, des organismes communautaires, des programmes d’aide aux employés et des conseils de bandes autochtones, ou ils peuvent exercer en milieu privé.

Fournir une intervention immédiate aux personnes en situation de crise

Intervenir auprès des familles ayant des problèmes

Intervenir auprès des personnes âgées (en centre d’hébergement, en foyer d’accueil ou en résidence privée).

Aider les clients à surmonter diverses situations difficiles telles que la solitude, la mort de proches, le handicap, la maladie, les conflits avec les membres de la famille, etc.;

Prendre les moyens nécessaires afin que ces personnes puissent bénéficier de toutes les ressources dont elles auront besoin pour surmonter leurs difficultés.

Aider à trouver des solutions afin de résoudre les problèmes.

Effectuer des interventions auprès de personnes souffrant de maladies ou de problèmes de santé mentale afin de les aider à s’intégrer à la société.

Observer les attitudes et les comportements du client.

Participer à l’évaluation des besoins.

Mettre en place un plan d’intervention auprès d’une personne en difficulté d’adaptation.

Faire des évaluations périodiques permettant d’assurer un suivi du client.

Faciliter l’intégration sociale du client.

Faciliter la vie de certains individus en les aidant à s’adapter à leur milieu de vie.

Appliquer et adapter, au besoin, des techniques et des méthodes ré-éducatives, participer aux soins, à la garde, à l’entraînement, à la vie de groupe, aux loisirs et aux autres aspects de l’éducation des jeunes qui lui sont confiés.

Rédiger des rapports et des notes de progrès.

Participer aux discussions de cas, à la tenue des dossiers.

Collaborer à l’évaluation des résultats obtenus et à la recommandation des correctifs à apporter.

Organiser et structurer des activités individuelles ou de groupe afin de développer les compétences personnelles et sociales de la personne ;

Accompagner des enfants, des adolescents et leur famille sur le plan affectif et social à travers les situations de vie quotidienne.

Le psychoéducateur offre des services d’évaluation, de consultation, d’intervention préventive et de rééducation préventive aux personnes qui éprouvent des difficultés d’adaptation psychosociale, en vue de favoriser leur autonomie et de résoudre ou de prévenir les conflits.

À cette fin, il procède à l’évaluation des besoins et établit des plans et des stratégies, en plus d’organiser et d’animer des activités. Il est soucieux de créer un climat de confiance et de tenir compte des forces, des limites et de la vulnérabilité des personnes afin de fournir une aide qui favorisera tant l’intégration que l’apprentissage de nouvelles compétences et conduites.

Pour être en mesure d’exercer la profession de psychoéducateur et utiliser ce titre réservé, il est obligatoire d’être membre de l’Ordre des psychoéducateurs et psychoéducatrices du Québec.

Personne qui travaille auprès d’individus, de couples, de familles, de groupes et de collectivités en vue de les aider à prévenir ou à résoudre divers problèmes d’ordre personnel, familial ou social comme la violence, la délinquance, le suicide, le placement en résidence ou en famille d’accueil et l’adoption.

Elle procède à des évaluations et à des diagnostics psychosociaux, établit des plans d’intervention, des programmes de services ou d’activités, s’occupe de la conscientisation des personnes ainsi que de la défense de leurs droits et fait de la consultation dans le but de favoriser l’adaptation des personnes ou des groupes concernés.

L’ergothérapeute planifie et supervise des programmes d’activités pour des personnes atteintes d’une incapacité physique, psychologique ou mentale, qu’elle soit permanente ou temporaire. Il agit en vue d’améliorer l’adaptation de ces personnes à la vie quotidienne, de faciliter leur intégration dans leur milieu et d’atteindre le développement optimal de leurs capacités tout en s’adaptant à leurs limites.

À cette fin, l’ergothérapeute analyse la condition physique et mentale des personnes, évalue leur potentiel, leurs intérêts et leurs limites, définit des objectifs individuels et les amènent à participer à des activités spécifiques pour améliorer leurs capacités fonctionnelles et leurs habiletés (travail manuel, tâches domestiques, expression artistique, activités physiques et sportives, jeux éducatifs et récréatifs, etc.). L’ergothérapeute aide également les personnes à adapter leur environnement à leurs limites fonctionnelles, leur propose des moyens de réaliser plus facilement leurs activités et leur recommande, au besoin, l’utilisation d’orthèses ou de prothèses.

L’ergothérapeute se préoccupe de stimuler le désir d’autonomie des personnes et de mettre en place les conditions nécessaires à leur prise en charge progressive, au plein développement de leur potentiel et à leur intégration sociale.

Pour pratiquer, un ergothérapeute doit être membre de l’Ordre professionnel des ergothérapeutes du Québec.

Personne qui intervient auprès des individus, des groupes et des organisations aux prises avec des problèmes liés aux interactions humaines et aux comportements sociaux en vue de faciliter la résolution des problèmes en cause (conflits interpersonnels, communication déficiente, objectifs imprécis, problème de leadership, besoins de formation, etc.).

À l’aide d’observations, d’entrevues, de questionnaires et d’autres techniques diagnostiques, elle analyse les divers enjeux des relations dans les groupes et les milieux de travail, évalue les besoins et élabore des stratégies d’intervention psychosociale soit pour améliorer les relations interpersonnelles, soit pour apporter les changements organisationnels nécessaires.

L’auxiliaire aux services de santé et sociaux se rend à la résidence de la personne en perte d’autonomie pour l’accompagner ou accompagner sa famille à accomplir les activités de la vie quotidienne et domestique. Il voit également à favoriser l’intégration et la socialisation de la personne dans des activités individuelles et communautaires.

Dans le cadre de ses fonctions, l’auxiliaire aux services de santé et sociaux voit à l’hygiène, au bien-être, au confort, à la surveillance et aux besoins généraux des personnes. Il est appelé à faire l’installation de certains appareils ou à donner certains soins plus spécifiques pour lesquels il a été formé. Il est appelé à préparer des repas ou à effectuer des travaux domestiques.

L’auxiliaire aux services de santé et sociaux renseigne les responsables et les membres de l’équipe de ses observations sur les besoins de la personne et de sa famille. En collaboration avec les autres intervenants, il participe à l’identification des besoins de la personne ainsi qu’à l’élaboration du plan de service ou d’intervention et à la réalisation de celui-ci.

Abréviations

(cliquez pour voir la description)

APSS : Accès priorisé aux services spécialisés

CH : Centre hospitalier

CHSLD : Centre d’hébergement de soins de longue durée

CISSS : Centre intégré de santé et de services sociaux

CIUSSS : Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux

CLSC : Centre local de santé communautaire

CPS : Centre de prévention suicide

CR : Centre de réadaptation

CSSS : Centre de santé et de services sociaux

DI : Déficience intellectuelle

DM : Déficience motrice

DP : Déficience physique

DPJ : Direction de la protection de la jeunesse

DPSMAD : Direction du programme santé mentale adulte et dépendance

GRH : Gestion des ressources humaines

ICI : Intervention comportementale intensive

LSSS : Loi sur les services de santé et services sociaux

MSSS : Ministère de la Santé et des Services sociaux

MTESS : Ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale

PII : Plan d’intervention interdisciplinaire

RAC : Résidence à assistance continue

RAMQ : Régie de l’assurance maladie du Québec

RGD : Retard global de développement

RI : Ressource intermédiaire

RPA : Résidence privée pour aînés

SAPA : Soutien à l’autonomie de la personne âgée

TGC :  Trouble grave du comportement

SIV : Soutien à intensité variable

TC : Trouble de comportement

TGC : Trouble grave du comportement

TSA : Trouble du spectre de l’autisme

URFI : Unité de réadaptation fonctionnelle intensive

USI : Unité des soins intensifs